Accueil

Bienvenue sur votre site ! C’est votre page d’accueil que vos visiteurs verront lorsqu’ils arriveront sur votre site la première fois.

Bienvenue sur votre site ! C’est votre page d’accueil que vos visiteurs verront lorsqu’ils arriveront sur votre site la première fois.

Psychomotricité : généralité

PRINCIPES

Le fonctionnement psychomoteur normal repose sur 4 paramètres fonctionnant en association et en équilibre :

  • L’activité neuro-motrice (tonus, équilibre, coordinations, sensorialité et motricité).
  • La dimension perceptivo-motrice et affective (posture, gestualité et schéma corporel).
  • La dimension cognitive (repères spatio-temporaux, capacité d’organisation, d’attention).
  • La dimension de l’identité (place et relation établie par l’individu dans le cadre de son environnement social et familial)

La perturbation d’un ou plusieurs de ces éléments crée un déséquilibre. Ce dernier est à l’origine de troubles psychomoteurs.

OBJECTIFS
La psychomotricité en travaillant sur le corps et l’esprit, vise donc à rétablir un nouvel équilibre pour le patient présentant ces troubles et permettre ainsi une meilleure
adaptation à son environnement et une amélioration de sa vie quotidienne.

Les exemples suivant sont théoriques et seront adaptés à chaque personnes :
Pour une personne âgée faisant des chutes à répétitions, 3 axes seront travaillés (la proprioception, qui est la perception de son corps, en lien avec le schéma corporel,
l’équilibre en lien avec l’axe corporel et l’investissement de l’espace, les capacités attentionnelles)

Pour un enfant / adolescent souffrant de dyspraxie. La dyspraxie est une altération des capacités à exécuter des mouvements de manière automatique. Voici quelques symptômes :
maladresse, difficultés de coordination, difficultés à l’écriture, difficulté à se repérer dans le temps… La rééducation visera 3 niveaux (la proprioception en lien avec
le schéma corporel, la régulation tonique, l’orientation spatiale et son organisation).

« En psychomotricité, l’idée essentielle ne sera pas de rééduquer, puisqu’il ne s’agit pas de corriger un mouvement ou des attitudes, mais d’aider le sujet à percevoir
son corps avec les moyens dont il dispose, puis le soutenir dans ses erreurs, pour découvrir s’il peut l’utiliser autrement, tout en se rappelant sans cesse que la norme
est l’état fonctionnel actuel »
Ravière et Ramseier

Kiné, ergo, psychomot. : Quelles différences ?

Ces trois professionnels s’occupent de leurs patients dans la manière dont ils appréhendent leur corps. Ils assurent tous les 3 une prise en charge corporelle, gestuelle, laquelle permet à leur patient d’atteindre un « état de complet bien-être physique, mental et social »; pour reprendre les termes de l’OMS.

Mais ces professionnels ne vont pas regarder leur patient évoluer corporellement de la même manière. Chacun appréhende le corps dans une approche :

« http://www.b-paramedical.fr/articles/psychomtricite/pratiques-professionnelles/17-kine-ergo-psychomot-quelles-differences.html »

Contact

stephanie.lalanne@psychomote.fr – www.psychomote.fr

Tél. : 06 80 27 20 54
6 port Moran 33500 ARVEYRES

SIRET : 815 101 506 00013 – ADELI : 339603649

formulaire de contact